Tenir un blog quand on ne connaît rien au web

Le grand départ est annoncé. Tout le monde vous demande : "Tu vas tenir un blog ?" Mais, comme nous il y a 2 ans, vous n'y connaissez rien du tout ? On vous dévoile ce qui nous a sauvé la mise !
1
1

Aujourd'hui, on va vous parler de MyAtlas. Si on leur fait de la publicité avec cet article, tant mieux ! Nous avons trouvé cette interface tellement géniale pour des gens comme nous qui ne connaissions rien au web ! Nous, on sait écrire et faire des photos. Oh... niveau amateur, rien d'exceptionnel. Il nous fallait quelque chose de simple pour pouvoir mettre tout cela en ligne. Parce que si on connaît internet en tant qu'utilisateurs, c'est une autre paire de manches de passer de l'autre côté du serveur.

Cet article n'est pas sponsorisé. MyAtlas n'est même pas au courant qu'on écrit à leur sujet, et sur leur propre plateforme ! Bon, une fois que les webmasters de chez eux l'auront lu, on espère bien une petite mise en avant, hein ? A bon entendeur...

Qu'est-ce-que c'est au juste MyAtlas ?

C'est une plateforme qui permet de créer un blog de voyage en quelques clics sans avoir à installer quoi que ce soit sur son ordinateur. Tout est prêt à l'emploi. Il n'y a qu'à écrire et joindre les photos et les vidéos que l'on souhaite partager. Un module de géolocalisation permet de tracer une carte du parcours. Et enfin, pour ceux qui le souhaitent, une application permet d'alimenter son blog hors ligne puis de publier lorsqu'on a accès aux réseaux.

C'est simple, très intuitif, et l'essentiel est fourni. Mais les options de personnalisation sont peu nombreuses, ce qui peut frustrer certains blogueurs avertis.

2

Hormis le fait que la tenue du blog se révèle d'une extrême simplicité, il y a de nombreux autres avantages :

  • la possibilité d'écrire des blogs privés. Dans ce cas, le blog n'est pas référencé sur internet, seules les personnes à qui on donne le lien sont au courant de son existence. Pour nous, c'était important. En plus du blog public que vous consultez, nous avons tenu un carnet privé à l'usage de nos proches uniquement ;
  • le respect de la propriété intellectuelle : le blogueur reste propriétaire de ses textes et photos ;
  • la possibilité de tracer le parcours automatiquement sur une carte en indiquant les points d'étape ;
  • aucune limite en terme de quantité et de poids de photos, de longueur de texte, de nombre de carnets de voyage ;
  • une version gratuite de la plateforme tout à fait suffisante pour écrire son blog ;
  • une application gratuite permettant de travailler hors-ligne ;
  • des packs payants à achat unique qui apportent un plus, à peu de frais.

S'agissant des packs payants, nous avons tout de suite opté pour le pack Explorateur à 9.99 € (achat unique valable à vie) qui nous permettait, entre autres, d'écrire un blog sans publicité. Rien de plus exaspérant que ces blogs envahis de bandeaux publicitaires !

Puis, plus tard, lorsque nous avons rendu publique une partie de nos carnets de voyage, nous avons aussi rajouté le pack Reporter à 29,99 € (encore un achat unique) afin de pouvoir écrire des articles sans être contraints d'ajouter des étapes et pour avoir notre propre nom de domaine. En réalité, nous avions obtenu ce pack à 20€ lors d'une promotion...

Mais MyAtlas fonctionne aussi très bien dans sa version gratuite. A chacun de voir où sont ses besoins.

3

Lorsque vous aurez créé gratuitement un compte sur MyAtlas, vous pourrez ajouter des informations dans votre profil et commencer à écrire.

Vous avez le choix entre un carnet live ou un carnet de reportage. La différence ? Le premier peut être publié étape par étape alors que le second s'écrit lorsque vous êtes rentré pour être publié en une seule fois. Le carnet live est donc idéal lorsque vous êtes en voyage et que vous souhaitez informer vos abonnés au fur et à mesure de votre parcours. Si vous avez acheté le Pack Reporter, vous pouvez aussi faire le choix d'écrire un article.

Lorsque vous avez sélectionné le type de carnet, il n'y a plus qu'à donner un titre, écrire une phrase d'accroche, préciser les dates du voyage, opter pour une publication publique ou privée, et votre carnet de voyage est créé. Dans la fenêtre suivante, vous pourrez commencer à en écrire les étapes.

Créer un carnet et ajouter des étapes 

Dans le menu en tête du carnet, plusieurs fonctionnalités sont proposées en fonction de la version que vous utilisez (gratuite ou avec packs payants, voir le détail ici) : paramètres du carnet, ajout d'une photo de couverture, gestion des abonnés, personnalisation des bulles au niveau des titres.

Vous pourrez géolocaliser votre étape et y ajouter photos et/ou vidéos en quelques clics.

Les points géolocalisés se retrouvent ensuite sur la carte affichée en tête d'article.
Insertion facilitée des photos avec la possibilité de recadrer les clichés. Options de présentation dans le pack Explorateur.

Pour l'ajout de photos, il y a la possibilité d'activer le mode Rescue, disponible en haut de page, pour optimiser la résolution des photos lorsque le débit internet est poussif. Cela permet de télécharger plus rapidement. Pour information, nous téléchargeons toutes nos photos de cette façon. Vous pouvez voir sur nos différents carnets que leur résolution est suffisante pour un affichage à l'écran (nos photos du Bassin d'Arcachon téléchargées en mode Rescue).

Enfin, il y a aussi quelques possibilités sommaires pour personnaliser le texte.

Et, lorsque le carnet est terminé, vous pouvez générer automatiquement un livre photo que vous pourrez laisser en l'état ou personnaliser encore avant impression.

Bien entendu, chaque carnet, étape ou article est pourvu des fonctionnalités de partage.

4

Voilà pour l'essentiel de MyAtlas. Vous découvrirez ensuite par vous-même quelques autres fonctionnalités disponibles dans les packs payants si vous êtes intéressés.

Par ailleurs, il existe un forum sur le site où vous pouvez poser vos questions. Et l'équipe de la plateforme est réactive aux demandes par e-mail. N'hésitez pas à la contacter. Elle m'a été d'un grand secours au moment de la configuration de mon nom de domaine notamment !

Bien entendu, ce format ne conviendra pas à des blogueurs confirmés qui se trouveront très vite limités dans les possibilités offertes (pas d'affiliation possible, pas d'ajout de modules, pas de modification possible du code, pas d'envoi de newsletter, pas de collecte d'adresses mail etc... etc...). MyAtlas n'a pas cette vocation. Les blogueurs confirmés ne constituent pas sa clientèle cible, l'objectif de la plateforme étant plutôt de simplifier le web pour permettre à tous les novices d'accéder à l'univers du blogging.

Donc si votre intention est juste de partager du texte et des photos sans faire de votre blog de voyage une éventuelle source de revenus, alors la simplicité d'utilisation et la gratuité du service, ou son coût modique, font de MyAtlas un outil de construction de blog de 1er choix !

C'est aussi un réseau social de voyageurs avec plus de 80 000 membres inscrits et 30 000 carnets de voyage publiés, une source permanente d'inspiration.

En bref, nous recommandons fortement MyAtlas pour raconter votre prochain voyage !

• • •

Revenir à l'accueil du site

Lire d'autres articles relatifs aux aspects pratiques de notre voyage en Amérique du nord

Merci beaucoup

Poster un commentaire

Si vous êtes déjà inscrit sur MyAtlas, connectez-vous ! Pas encore inscrit ? Découvrez MyAtlas, le site qui permet de raconter et organiser ses voyages.