Languedoc express en camping-car

8 étapes
1 commentaire
Pour les vacances de printemps, nous partons une semaine vers la Méditerranée par le chemin des écoliers. Entre paysages et visites historiques, nous passons un bon moment en Occitanie et en Provence.
Avril 2016
7 jours
Partager ce carnet de voyage
J1

Nous partons de bon matin, ce samedi, par les routes de traverse pour nous rendre dans la région languedocienne. Nous ne roulons pas sur les autoroutes payantes car le rapport gain de temps/budget n'est pas intéressant, notre capucine relevant de la catégorie 3 (soit deux fois à deux fois et demi le tarif d'une voiture !) et ne dépassant pas les 110 km/h sans faire grimper excessivement sa consommation de gasoil. Nous prenons donc notre temps sur les petites nationales de notre joli pays, en essayant juste d'éviter celles qui passent par tous les petits villages et leurs panneaux (50).

Nous faisons une pause bien méritée au viaduc de Millau pour admirer ce chef d’œuvre d'architecture moderne bâti entre 2002 et 2004. La vue sur l'édifice depuis l'aire de service, accessible aussi depuis la route, est splendide et donne une idée du gigantisme de la structure et des travaux engagés.

Le soir, nous nous arrêtons dans le charmant petit village de La Couvertoirade au bord de l'A75. Les paysages du Larzac tout autour donnent envie de s'y balader mais le temps qu'il fait (couvert et pluvieux) et le temps qui passe (une semaine de vacances) nous en empêchent cette fois-ci. Ce n'est que partie remise.

J2

Nous arrivons à la mi-journée sur Aigues-Mortes, aux portes de la Camargue. Nous faisons un tour en ville et surtout à la Maison du Grand Site de France de la Camargue Gardoise, qui permet de faire une jolie balade au milieu de la faune et de la flore typique de cette région. Le temps s'est découvert, il fait un peu plus chaud, ça y est, c'est les vacances !

J3

De bon matin, nous allons faire une excursion dans le salin en petit train, pour le plus grand bonheur de nos enfants. Nous y apprenons les rouages de l'exploitation du sel, grimpons au sommet d'une montagne de gros sel industriel, parcourons les innombrables plans d'eau salée aux multiples couleurs et observons les fabuleux flamands roses et autres échassiers qui y vivent.

L'après-midi, nous migrons vers la Tour Carbonnière qui offre elle-aussi un magnifique point de vue sur les marais et sa faune nombreuse.

Nous dormons à Fontvieille, sur le site des moulins de Daudet. L'aire est certes payante mais offre tous les services nécessaires, de grands emplacements ombragés, des toilettes en journée et la proximité avec de jolies balades en forêt pour admirer les moulins et les paysages environnants.

J4

Nous nous attaquons aujourd'hui à une longue journée de visite d'Arles. La ville vieille de plus de 2500 ans regorge de vestiges de la grande époque romaine où elle fût capitale de province à la fin de l'empire.

Nous débutons la matinée avec un froid de canard et un vent à décorner les bœufs, ce qui n'est pas étonnant au printemps dans ce pays de mistral. Nous commençons par le théâtre antique datant du 1° siècle avant JC, dont il reste la plupart des gradins et quelques éléments du mur de scène. L’acoustique testée par nos enfants y est tout simplement stupéfiante et on y joue encore quelques représentations en été.

Nous poursuivons ensuite par l'emblème de la ville, l'amphithéâtre, qui du temps de sa splendeur pouvait accueillir plus de 25000 personnes. Il reste encore de nos jours très impressionnant et sa bonne conservation est liée à son utilisation en tant que logement au Moyen Age, ce qui lui a évité d'être totalement démantelé. Nous avons eu la chance de bénéficier d'un court mais riche exposé sur la vie des gladiateurs ainsi que d'une démonstration de combat entre ces derniers par une troupe locale.

Nous finissons notre exploration antique par les Alyscamps, une nécropole datant de l'époque romaine mais encore longtemps utilisée par la suite. On y trouve des vestiges romans comme l'église Saint-Honorat et de nombreuses chapelles. Le côté bucolique et mystérieux de ce lieu inspira des artistes renommés comme Van Gogh ou Picasso.

Enfin, dans le centre ville, nous visitons la cathédrale romane de Saint-Trophime et son cloître adjacent.

Même si le temps est resté un peu frais et particulièrement venteux, nous avons bien profité de cette splendide cité qui a merveilleusement conservé son patrimoine culturel. Le soir, nous partons dormir à Comps au bord du Gard. Le site est un peu surprenant puisque l'aire de camping-car payante se situe au pied des remparts qui protègent la ville des aléas de la rivière. Qu'en est-il des véhicules garés ici en cas de crue ? Grande question...

J5

A quelques encablures de notre bivouac, nous nous rendons au célèbre pont du Gard, partie la plus connue de l'aqueduc romain reliant Uzès à Nîmes. Ce dernier faisait au total 52 kilomètres et fut construit au 1° siècle de notre ère. La structure en a été un peu modifiée au XVIII° siècle pour y adosser un pont routier. Mais le charme reste entier tant la structure est aérienne et se fond magnifiquement dans le cadre naturel. Le site a été superbement aménagé avec de nombreux points de vues et un musée moderne expliquant avec brio la construction de cet ouvrage avec de nombreuses maquettes, reconstitutions et autres outils multimédias. On y trouve également un grand espace naturel appelé Mémoires de Garrigue qui met en avant l'agriculture et la flore locales. De quoi passer une agréable journée de visite !

Nous allons dormir dans la jolie petite ville d'Uzès au domaine Saint Firmin, exploitation viticole au coeur de la ville qui accueille gentiment les camping-car. Vous y trouverez tous les services et une petite boutique qui vend des produits locaux ainsi que le vin de la propriété. Un bivouac parfait !

J6

Aujourd'hui nous terminons notre visite d'Arles par le musée départemental Arles antique que nous n'avions pas eu le temps de faire l'avant veille. Il sert d'écrin à une magnifique collection de vestiges de l'époque romaine. Statues, sarcophages et mosaïques s'y côtoient dans une scénographie bien pensée qui ravit autant les enfants que les parents.

J7
J7

Sur le chemin du retour, nous faisons étape à Albi pour visiter sa magnifique cathédrale. La rudesse de son aspect extérieur proche de la forteresse contraste étonnamment avec la richesse picturale de ses intérieurs. Un vrai régal pour les yeux !

Ces vacances de Pâques nous ont permis de découvrir une partie de cette jolie région languedocienne à deux pas de chez nous, et d'apercevoir quelques beautés provençales. S'y rendre sans prendre les autoroutes payantes est tout de même un peu laborieux mais permet de découvrir le charme de nos espaces ruraux. Nos enfants ont pu entrevoir des vestiges romains dont nous leur parlions souvent et qui sont nombreux dans cette région. La semaine est très vite passée tant il y a de sites à voir et cette saison, même si le temps a été légèrement chaotique, est à mon avis idéale, l'afflux touristique et la chaleur étant moindre qu'en été. Tant pis pour la plage, ce sera pour une autre fois.


Revenir à l'accueil du site ici

Lire d'autres carnets de voyage en camping-car en Europe, en France, en Amérique du nord

Votre circuit individuel en France, personnalisable et abordable

Circuits inspirés des meilleurs blogs MyAtlas
Personnalisation en quelques clics de votre voyage
Devis instantané, réservable en ligne, sans intermédiaires