Portugal, première échappée en famille

2012 marque le début de nos pérégrinations en famille à l'étranger. A cette époque, point de camping-car mais un séjour itinérant de plus de deux semaines chez nos accueillants voisins lusitaniens.
Juillet 2012
17 jours
Partager ce carnet de voyage
1

En cet été 2012, nous renouons avec une vieille habitude familiale : les voyages. Globe-trotteur depuis mon plus jeune âge grâce à des parents épris de voyages, j'ai transmis ce virus à ma femme très vite et nous avons profité de nos 5 années de vie parisienne pour écumer la planète, des États-Unis à l'Afrique du Sud, de la Thaïlande à l’Égypte, en passant par la Turquie et l'Espagne. De magnifiques moments dont nous avons profité à fond. Puis, nous sommes rentrés sur nos terres girondines, nous avons eu nos magnifiques enfants, nous avons passé quelques années à restaurer notre petit nid douillet (et ce n'est toujours pas fini !) et nous avons donc mis entre parenthèse nos pérégrinations à l'étranger pendant presque dix ans. L'intermède peut sembler long mais la vie est passée très vite et nous étions à nouveau prêts à reprendre nos bonnes habitudes, cette fois-ci avec nos enfants pour lesquels il était grand temps de voir le monde en dehors de nos frontières.

A la différence de nos premières escapades en couple, un peu plus rock’n’roll en terme d'organisation, nous avons choisi de réserver nos nuitées pour tout le séjour à l'avance, sur des sites internet comme Homelidays ou Booking. Cela a été simple à organiser et a aussi permis de perdre moins de temps sur place.

Le 13 juillet 2012 donc, premier vol pour nos bambins vers Lisbonne, la capitale du Portugal. Ville de plus de 3 millions d'habitants, nous avons décidé de la visiter à pied et en transports en commun avant de louer une voiture pour faire le reste du pays. Le choix s'est avéré payant car le réseau de transport est varié, bien étendu et assez efficace. Les petites jambes de nos chérubins ont tout de même bien souffert pendant ces 4 jours, le relief de cette capitale étant plutôt accidenté et leur père, votre narrateur, un entêté chronique adepte de la marche citadine à outrance. Pauvres enfants...

Cette première étape au Portugal nous a enchantés, Lisbonne a un charme fou, un patrimoine exceptionnel, un cadre extraordinaire et pour ne rien gâcher, une gastronomie riche et peu onéreuse. Un vrai bonheur pour nos premiers pas.

A quelques encablures de la capitale, nous passons une journée sur les bords du Tage dans le quartier de Belem. Nous y découvrons le magnifique monastère des Hiéronymites et la tour de Belem, véritable sentinelle du fleuve. Pour les gourmands et les becs-sucrés, n'oubliez pas de faire un petit détour par l'Antiga Confeitaria de Belem, pâtisserie emblématique du quartier qui fabrique depuis 1837 de merveilleux "pastéis de nata" dont vous me direz des nouvelles. Un vrai bonheur !

Le monastère de Saint Jérôme, chef d’œuvre de style manuélin
La tour de Belem 

Notre dernière journée nous mène dans le quartier du Parc des Nations, au nord de la ville, où eut lieu l'exposition universelle de 1998. L'aquarium qui s'y trouve est l'un des plus grands et des plus beaux d'Europe et symbolise parfaitement le renouveau du pays. Les enfants ont adoré la diversité des espèces présentées et ont même pu s'immerger dans le monde de Nemo et dans celui d'Happy Feet, certains des personnages de ces films d'animation étant présents en vrai dans l'oceanarium.

2

Nous filons ensuite avec notre voiture de location vers le nord du pays. Cette courte étape d'à peine 120 kilomètres nous conduit au bord de l'océan Atlantique dans la charmante ville de Nazare. Depuis le quartier authentique du Sitio, situé en haut de la falaise, la vue sur la longue plage est époustouflante. La ville est partagée entre le développement de son tourisme balnéaire et la conservation de ses activités ancestrales comme la pêche. On voit donc se côtoyer sur cette longue étendue sablonneuse de près de 2 kilomètres, des rangées de parasols loués à la journée aux estivants, des vieux bateaux de pêche colorés en attente de la marée, des terrains de beach-volley envahis par la foule des bikinis et autres shorts de bains, et des vendeuses de poissons dans leur traditionnelle tenue à sept jupons occupées à faire prendre le soleil aux prises du matin sur les séchoirs ancestraux.

Au départ de la ville, nous visitons aussi deux superbes monastères.

Le premier, à Alcobaça, date du XII° siècle et fut bâti par des moines cisterciens. On y retrouve les superbes tombeaux ouvragés des amants maudits que furent Pedro Ier et Ines. En effet, le père de ce dernier, alors roi, refusa que son fils épousât sa dulcinée et la fit donc assassiner. Triste destinée ! Seule la mort les réunit en cette église.

A quelques kilomètres au nord est érigé le monastère de Batalha depuis le XIV° siècle afin de célébrer une victoire quasi miraculeuse sur l'armée espagnole. Il symbolise d'ailleurs l'indépendance difficilement acquise sur ce glorieux voisin.

Enfin, nous sommes allés nous promener dans le village médiéval d'Obidos. Cerné d'immenses murailles toujours bien visibles, il regorge de petites ruelles bordées de charmantes petites maisons blanches aux volets colorés. N'oubliez pas de goûter au ginginha, petite liqueur de cerise servie dans sa coque de chocolat. N'en abusez pas en plein été, mal de tête assuré !

3

Nous continuons plus avant plein nord pour atteindre la ville universitaire de Coimbra. Nous arpentons le vieux centre ville pour nous rendre vers la colline de l'Alcaçova où se dresse toujours l'ancienne université datant de 1537.

A quelques kilomètres au sud, nous avons fait étape sur le site d'une ancienne cité romaine du V° siècle, Conimbriga. Sous un soleil de plomb et sans ombre bien sûr, nous avons déambulé au milieu des ruines et pu admirer les magnifiques mosaïques quasi intactes encore présentes. Une belle découverte !

Nous irons ensuite faire un tour du côté du Parque Nacional de Buçaco. Un joli palais reconverti en hôtel de luxe y trône au milieu d'une forêt verdoyante largement aménagée où les habitants de Coimbra viennent pique-niquer et prendre le frais en été, souvent caniculaire dans le coin.

4

Après avoir "légèrement" souffert de la chaleur à l'intérieur du pays, nous retournons vers la côte atlantique pour faire étape à Aveiro. Ici, l'océan rafraichit largement l’atmosphère et nous profitons du beau temps et de températures clémentes pour faire une balade sur les canaux de la ville à bord d'un moliceiro, magnifique bateau de pêche typique des lagunes reconverti aujourd'hui en embarcation de croisière pour touristes. La ville regorge de magnifiques maisons recouvertes d'azulejos, toutes plus belles les unes que les autres.

5

Grosse agglomération, pas forcement facile à aborder, tant ses alentours sont industrieux et son vieux centre légèrement décati, Porto possède tout de même certains atouts non négligeables : un joli site sur les bords du Douro, le charme baroque de ses vieilles pierres et son vin mondialement connu que l'on déguste "avec modération bien sûr" sur l'autre rive du fleuve à Villa Nova de Gaia. Et n'oubliez pas de faire un tour au mercado do Bolhao pour goûter au fameux cochon de lait cuit à la broche que vous dégusterez en terrasse tout en regardant l'activité du marché à vos pieds.

6

Retour au cœur du pays pour aller admirer le magnifique couvent du Christ perché sur les hauteurs de Tomar. Ce chef d’œuvre gothique rappelle le passé tourmenté de la ville qui était aux avant-postes de la Reconquista dès le XII° siècle. Et il est surtout un symbole de la toute puissante confrérie des Templiers qui, bien que dissoute dans le sang en 1314, resta implantée au Portugal grâce au soutien de son monarque Denis Ier et de ses successeurs.

7

Nous finissons notre périple sur la capitale après avoir rendu la voiture de location. Nous utilisons le train pour nous rendre à Sintra, villégiature des rois du Portugal depuis le XIV° siècle. Nous y découvrons le Palacio National, résidence d'été des monarques lusitaniens, soit disant inspiré de l'Alhambra de Grenade. Personnellement, je ne vois pas la ressemblance !

Nous passons l'après-midi dans l'intrigant domaine de la Regaleira. Nous flânons tout au long de son étonnant parcours initiatique au milieu d'une végétation luxuriante, truffée de sculptures, grottes, bassins et autres curiosités architecturales.

8

Nous avons passé un formidable séjour au Portugal. Ces 17 jours ont été une merveilleuse première expérience à l'étranger pour les enfants. Ce pays est parfait pour des vacances avec de jeunes voyageurs (7 et 3 ans pour les nôtres) : les distances à parcourir sont courtes, les activités à faire diverses et variées, la plage est facilement accessible dans tout le pays même si l'océan est un peu frais, la gastronomie est généreuse, simple et peu onéreuse, les gens y sont partout accueillants et ouverts même lorsqu'on ne parle pas le portugais. En bref, un séjour mémorable qui ne nous donne qu'une envie : revenir...

Découvrez le circuit individuel inspiré de ce carnet

Itinéraire bénéficiant du retour d'expérience de ce carnet
Personnalisation facile en quelques clics de votre voyage
Devis instantané, réservable en ligne, sans intermédiaires